Retour

Votre habitation relève de l’assainissement non collectif. Ceci vous concerne !


Communiqué

Votre habitation relève de l’assainissement non collectif.

Ceci vous concerne !

Il est de la responsabilité de la collectivité de s’assurer que chaque habitation, qu’elle relève de l’assainissement collectif (le « tout à l’égout ») ou de l’assainissement non collectif (assainissement individuel), dispose d’une solution adaptée et performante pour traiter ses eaux usées.

En assainissement non collectif, c’est le rôle du SPANC de vérifier le fonctionnement des installations et de conseiller les usagers. La collectivité a confié ce service à un organisme public, le Syndicat d’Assistance Technique pour l’Epuration et le Suivi des Eaux d’Indre-et-Loire (SATESE 37) ; celui-ci intervient sur plus de 200 communes du département.

 

 

Cette intervention qui débutera à partir de mars 2017, s’intéressera dans un premier temps aux installations susceptibles d’avoir un impact local significatif sur l’environnement (dans les périmètres de protection de captage d’eau potable et sur les dispositifs préalablement identifiés en « réhabilitation urgente » et « réhabilitation à prévoir » il y a une dizaine d’années). Parallèlement, le SATESE 37 va engager des programmes de réhabilitation visant à faire bénéficier les installations dites « éligibles » des aides financières de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne. 
 


        

 

 

 

Outre le contrôle de la réalisation des dispositifs d’assainissement non collectif neufs ou réhabilités et le diagnostic lors de transactions immobilières, le SATESE 37 a réalisé il y a une dizaine d’années un état des lieux de l’assainissement non collectif sur le périmètre de la collectivité. Dans la continuité de cette première intervention exhaustive, une deuxième vérification du fonctionnement des installations d’assainissement non collectif va être entreprise sur le territoire communal. Conformément à la réglementation, elle fera l’objet de la perception d’une redevance auprès de chaque usager.

 Afin de mener au mieux cette mission, il sera nécessaire de recueillir toute information utile et de rassembler tous les documents en votre possession, afin de les présenter au technicien(ne) lors de son intervention. Cette visite obligatoire sera précédée d’un avis de passage complété d’un document d’information, sur lequel vous trouverez tous les renseignements utiles pour un déroulement constructif de ce rendez-vous.

 

SATESE 37 février 2017

Contact
SATESE 37 : 02 47 29 47 37 

Démarchage. Attention aux fraudes

Certains habitants ont fait l'objet de démarchages intempestifs venant de personnes se disant « travaillant pour le service du SATESE 37». La municipalité tient à attirer l'attention de tous et en particulier les personnes âgées sur la recrudescence de ses démarches frauduleuses, et rappelle les mesures à prendre pour éviter toutes mauvaises surprises : « Se méfier des démarcheurs ou quémandeurs, surtout s'ils sont en groupe, et des personnes proposant d'effectuer des travaux à domicile. Les professionnels doivent être en mesure de présenter un extrait Kbis, véritable "carte d'identité" à jour d'une entreprise immatriculée au Registre du commerce et des sociétés (RCS). Leurs factures font mention du numéro Siret de l'entreprise (identifiant de l'établissement). En cas de doute, ne pas hésiter à se renseigner auprès de personnes dignes de confiance avant de conclure un achat ou un contrat pour diverses prestations ». « Attention également aux faux plombiers, agents EDF ou de société de sécurité, représentants, faux gendarmes ou faux policiers etc. Ils peuvent profiter d'une visite à domicile pour procéder à un repérage des lieux en vue d'un cambriolage ». « Enfin, la commune et les services du SATESE 37 tiennent à rappeler que toutes interventions de leur part seront précédées d'un courrier adressé au domicile des personnes et que les agents intervenant en son nom sont détenteurs d'une carte professionnelle qu'ils sont tenus de présenter ». Les habitants qui seraient démarchés par ce type d'individus sont donc invités à ne pas y donner suite et à le signaler à la gendarmerie.